Retour aux résultats Version imprimable







Rue Kérouack


Origine et signification Ce nom de voie de communication rappelle la mémoire d'Hubert Kéroack (Kérouack) (L'Islet, 1839 - Saint-Jean-Port-Joli, 1913). Il a été vicaire à Saint-Colomb de Sillery, maintenant Saint-Michel, de 1867 à 1869, et à Saint-Joseph de Lévis, de 1869 à 1872; il fut aussi procureur au collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière de 1872 à 1874. Par la suite, l'abbé Kéroack a été curé à Saint-Dominique de Jonquière, de 1874 à 1900; il y a notamment bâti la première église et le presbytère en 1876. Devenue exiguë et désuète, celle-ci est remplacée par une nouvelle église érigée en 1912, selon les plans de l'architecte René-Pamphile Lemay; elle sera inauguré en 1914.

Source :
Allaire, Jean-Baptiste-Arthur. Dictionnaire biographique du clergé canadien-français. Montréal, Imprimerie de l'École catholique des sourds-muets, 1908, p. 316.
Noppen, Luc, en collaboration avec Lucie K. Morisset. Jonquière, mémoires et lieux : guide d'excursion et d'interprétation du patrimoine. Jonquière, Ville de Jonquière, [1994]. 103 p.

Date d'officialisation 1985-09-05

Spécifique Kérouack

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Saguenay (Ville) (Jonquière)

Code géographique de la municipalité 94068

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Kérouack

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Kérouack

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche