Retour aux résultats Version imprimable

Cimon

Origine et signification Ce canton inhabité, situé au sud de Laterrière, est arrosé par les rivières à Mars et du Moulin, de même que par de nombreux lacs généralement de petites dimensions. Il rappelle la mémoire d'Ernest Cimon (1848-1917), avocat, homme politique et magistrat. Député de Chicoutimi à la Chambre des communes (1874), maire de Chicoutimi (1881), il parvint à faire construire en 1883 la première voie ferrée entre Québec et le Lac-Saint-Jean. Il a été juge de district, de 1892 à 1914, à Percé, Joliette et Montmagny. Proclamation : 1916.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Cimon

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Canton

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Fjord-du-Saguenay

Municipalité Lac-Ministuk (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 94928

Latitude nord     Longitude ouest 48° 12' 00" 71° 00' 00"

Coordonnées décimales -71      48.2

Carte topographique 1/50 000 22D/03

Carte topographique 1/20 000 22D/03-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012