Retour aux résultats Version imprimable







Rue Beauséjour


Origine et signification « Beauséjour » est le nom d'un fort que les Français ont construit en 1750, sur une éminence naturelle appartenant à Laurent Chatillon, sieur de Beauséjour, originaire de Rivière-Saint-Jean, et nommée « Pointe à Beauséjour », dans l'isthme de Chignectou, à la limite actuelle du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse. Avec le fort Gaspareau, cet ouvrage militaire avait pour fonction d'assurer une protection contre les Anglais, lesquels avaient construit leur propre fortification, le fort Lawrence, sur le site du village de Beaubassin. Commandé par le capitaine de Vergor, le fort Beauséjour a capitulé devant le général Monckton, en 1755. Les Acadiens de la région sont les premières victimes de la Déportation. Rebaptisé « Fort Cumberland », le fort a été attaqué par les Américains, en 1776, lors de la guerre de l'Indépendance. Il n'abrite plus de garnison depuis 1833 et est de nos jours un parc historique national.

Source :
Dictionnaire canadien des noms propres, Larousse,1989
Les rues de Montréal : répertoire historique, 1995
Le patrimoine toponymique de la ville de Longueuil, 1991
Liste finale des noms de Sainte-Foy

Date d'officialisation 1981-12-03

Spécifique Beauséjour

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Saguenay (Ville) (Jonquière)

Code géographique de la municipalité 94068

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Beauséjour

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Beauséjour

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche