Retour aux résultats Version imprimable







Boulevard Laframboise


Origine et signification Ce nom rappelle le souvenir de Maurice Laframboise (1821-1882), juge au barreau de Saint-Hyacinthe pendant plusieurs années. Il représente le comté de Bagot au parlement du Bas-Canada entre 1858 et 1867. Le 7 novembre 1878, il est nommé juge de la Cour Supérieure, pour le district de Gaspé. Enfin, il est maire de Saint-Hyacinthe de 1857 à 1860.

Source :
FISET, Jacques. D'une rue à l'autre à Saint-Hyacinthe. Saint-Hyacinthe, Jacques Fiset, 2005. 327 p.

Date d'officialisation 1983-11-03

Spécifique Laframboise

Générique (avec ou sans particules de liaison) Boulevard

Type d'entité Boulevard

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Les Maskoutains

Municipalité Saint-Hyacinthe (Ville)

Code géographique de la municipalité 54048

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, boulevard Laframboise

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Boulevard Laframboise

Ancien nom

  • Rue Principale

    Cette voie est une continuité du boulevard Laframboise. Le mot principal (principale au féminin) désigne dès le début du XIIe siècle la chose la plus importante, celle qui va en première ligne. Il constitue un emprunt en 1080 au latin principalis, lui-même dérivé de princeps signifiant le premier. Au Québec, dans un grand nombre de municipalités, on appelle Rue Principale la voie de circulation où, de chaque côté, se dressent traditionnellement les principaux immeubles religieux, scolaires et municipaux, ainsi que, parfois, les magasins possédant le plus de prestige ou d'utilité pour les habitants locaux.

Nouvelle recherche