Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Philibert

Origine et signification Dans la partie nord de la MRC de Beauce-Sartigan, entre Saint-Georges-Est et Saint-Côme-de-Kennebec, on retrouve la municipalité de Saint-Philibert. Territoire de près de 60 km² d'étendue, il compte un plan d'eau significatif, le lac Audet.

En 1854, un dénommé Pierre Rodrigue de Saint-Georges achète un lot boisé dans le futur territoire de Saint-Philibert, époque à laquelle seulement quelques cultivateurs se sont établis entre Saint-Côme et Saint-Prosper. Vers 1900, quelques colons font l'acquisition de terres et, en 1917, Pierre Rodrigue fils s'installe en ces lieux et bientôt plusieurs familles le rejoignent.

Relativement récente dans l'histoire beauceronne, cette localité remonte véritablement au début du XXe siècle avec l'érection canonique de la paroisse de Saint-Philibert, par suite de son détachement des territoires de Saint-Côme, Saint-Georges et Saint-Prosper en 1919. Deux ans plus tard, un bureau de poste du même nom est créé de même que la municipalité de la paroisse de Saint-Philibert-de-Beauce, détachée de la municipalité du canton de Watford-Ouest qui deviendra ultérieurement Saint-Prosper. Elle recevra son nom et son statut présents en 1963.

L'appellation retenue se voulait un hommage à l'abbé François-Philibert Lamontagne, né à Saint-Raphaël-de-Bellechasse en 1874. Il a œuvré au Petit Séminaire de Québec en 1899 et 1900 pour ensuite assumer la direction de la cure de Saint-Camille-de-Bellechasse (1902-1906), ainsi que celle de Saint-Côme-de-Kennebec (1915-1926), dont Saint-Philibert a été détachée. En 1919, il se fait le promoteur de la paroisse de Saint-Philibert, ce qui justifie entièrement le nom retenu pour identifier celle-ci. Son saint patron, Philibert ou Philbert, est un moine du VIIe siècle, mort en 684, qui fonda l'abbaye de Noirmoutier, île de l'Atlantique, sur la côte vendéenne, en France. À Noirmoutier-en-l'Île, on peut visiter l'église Saint-Philibert, vestige du monastère fondé au VIIe siècle et détruit par les Normands.

Le commerce du bois et l'exploitation d'érablières demeurent les deux activités économiques locales significatives de Saint-Philibert.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Saint-Philibert

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Beauce-Sartigan

Municipalité Saint-Philibert (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 29065

Latitude nord     Longitude ouest 46° 08' 00" 70° 33' 00"

Coordonnées décimales -70.55      46.13333

Carte topographique 1/50 000 21L/02

Carte topographique 1/20 000 21L/02-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012