Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Gabriel-de-Valcartier
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification Vaste territoire qui occupe une superficie de plus de 440 km² dans la partie sud-ouest de la MRC de La Jacques-Cartier, cette municipalité s'insère entre Shannon, au sud-ouest, et Lac-Delage ainsi que Stoneham-et-Tewkesbury, à l'est. Dénommée couramment Valcartier, nom aussi orthographié Val-Cartier au XIXe siècle, cette municipalité, qui doit sa notoriété à la présence d'une importante base militaire sur l'emplacement de laquelle la paroisse originelle était située avant la Première Guerre mondiale, tire son appellation de la paroisse de Saint-Gabriel-de-Valcartier. Détachée de Sainte-Catherine(-de-la-Jacques-Cartier) et de Charlesbourg, elle voit le jour en 1832 et sera érigée canoniquement en 1864. Cependant, c'est vers 1816 que le député John Neilson (1776-1848), avec ses amis Andrew Stuart et Louis Moquin, deux avocats de Québec, obtient une cinquantaine de concessions dans le fief Saint-Gabriel de la part des commissaires des biens des Jésuites. Ainsi débute l'établissement de Val-Cartier qui, suivant un plan de colonisation datant de 1819, était destiné à accueillir des Irlandais et des Écossais surtout. Sur le plan municipal, une première entité répondant au nom Valcartier est créée en 1845 et abolie en 1847. La municipalité de la paroisse de Saint-Gabriel-de-Valcartier est officiellement établie en 1855, puis divisée en 1862 en deux municipalités distinctes : Saint-Gabriel-Ouest et Saint-Gabriel-de-Valcartier qui fusionnent en 1985 pour former l'actuelle entité municipale. L'hagionyme souligne que le territoire ressortissait anciennement à la seigneurie Saint-Gabriel, concédée à Robert Giffard en 1647, devenue la propriété des Jésuites en 1667 et celle de la Couronne en 1800. Le spécificatif Valcartier, résultant de l'agglutination de val et de Cartier, marque la situation géographique de l'endroit dans une vallée formée par la rivière Jacques-Cartier qui arrose tout l'espace. Depuis plusieurs années, on a mis l'accent sur la pratique des sports de loisirs dans un décor enchanteur à la campagne près de la ville. L'endroit compte un nombre significatif d'anglophones dont plusieurs se spécialisent dans l'élevage de la dinde pour fin de consommation depuis les années 1940, leurs prédécesseurs ayant surtout œuvré au XIXe siècle dans des scieries. Voir : Jacques-Cartier, Mont.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Saint-Gabriel-de-Valcartier

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) La Jacques-Cartier

Municipalité Saint-Gabriel-de-Valcartier (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 22025

Longitude ouest     Latitude nord 71° 28' 00" 46° 56' 00"

Coordonnées décimales -71.46667, 46.93333

Carte topographique 1/50 000 21L/14

Carte topographique 1/20 000 21L/14-0201

Ancien nom

  • Saint-Gabriel-Ouest  (Municipalité)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012