Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Roch-de-l'Achigan

Origine et signification Située à moins de 40 km de Montréal et à une quinzaine de kilomètres à l'est de Saint-Lin--Laurentides, Saint-Roch-de-l'Achigan est traversée par la rivière de l'Achigan. Les ruisseaux Saint-Jean et des Anges notamment font partie du réseau hydrographique du territoire. Les premiers Saint-Rochois s'installent en ces lieux vers 1770, en provenance de Saint-Pierre-du-Portage, aujourd'hui « L'Assomption ». Fondée en 1787, la paroisse de Saint-Roch-de-l'Achigan accédera à la reconnaissance ecclésiastique en 1832 et à la reconnaissance civile en 1842. Sur le plan municipal, le nom paroissial transposé servira à identifier la municipalité de paroisse instituée en 1845. Abolie en 1847 pour devenir partie de la municipalité du comté de Lachenaie, elle cédera la place à la municipalité de Saint-Roch en 1855, qui retrouvera son nom primitif en 1957, en raison de fréquentes confusions avec d'autres « Saint-Roch ». En 2006, la municipalité de la paroisse de Saint-Roch-de-l'Achigan devenait la municipalité de Saint-Roch-de-l'Achigan. Le bureau de poste ouvert en 1832 était dénommé « Saint-Roch-l'Achigan » à cette époque et a retrouvé la particule de à un moment indéterminé. Saint-Roch-de-l'Achigan doit son nom au seigneur de L'Assomption en 1781, Paul-Roch de Saint-Ours de l'Eschaillon (1747-1814), fils de Pierre-Roch de Saint-Ours (1712-1782). Membre du Conseil exécutif de la province de Québec en 1784, il s'oppose avec vigueur à l'abolition de la tenure seigneuriale en 1787. Il est nommé conseiller législatif en 1791. Vers 1786, Paul-Roch de Saint-Ours fait don du terrain pour l'église bâtie au centre de la seigneurie. La présence de la rivière de l'Achigan – jadis rivière Achigan – qui traverse la municipalité justifie le choix de cet élément spécifique. Les terres de l'endroit, sablonneuses, se sont révélées propices à l'agriculture. Dès 1670, le seigneur fait bâtir un moulin à farine. Une manufacture de tabac ouvrira ses portes en 1884. Au cours des troubles de 1837-1838, les Patriotes furent passablement actifs à cet endroit. Voir : Achigan, Rivière de l'.

Date d'officialisation 2006-11-13

Spécifique Saint-Roch-de-l'Achigan

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Lanaudière

Municipalité régionale de comté (MRC) Montcalm

Municipalité Saint-Roch-de-l'Achigan (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 63035

Latitude nord     Longitude ouest 45° 51' 00" 73° 36' 00"

Coordonnées décimales -73.6      45.85

Carte topographique 1/50 000 31H/13

Carte topographique 1/20 000 31H/13-0102

Ancien nom

  • Saint-Roch-de-l'Achigan  (Municipalité de paroisse)

    Il est à noter que le statut de cette municipalité a été changé le 14 octobre 2006. En effet, à cette date, la municipalité de la paroisse de Saint-Roch-de-l'Achigan est devenue la municipalité de Saint-Roch-de-l'Achigan. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire la municipalité alors qu'elle était identifiée sous l'ancien statut. Située à moins de 40 km de Montréal et à une quinzaine de kilomètres à l'est de Laurentides, Saint-Roch-de-l'Achigan est traversée par la rivière de l'Achigan. Les ruisseaux Saint-Jean et des Anges notamment font partie du réseau hydrographique du territoire. Les premiers Saint-Rochois s'installent en ces lieux vers 1770, en provenance de Saint-Pierre-du-Portage, aujourd'hui « L'Assomption ». Fondée en 1787, la paroisse de Saint-Roch-de-l'Achigan accédera à la reconnaissance ecclésiastique en 1832 et à la reconnaissance civile en 1842. Sur le plan municipal, le nom paroissial transposé servira à identifier la municipalité de paroisse instituée en 1845. Abolie en 1847 pour devenir partie de la municipalité du comté de Lachenaie, elle cédera la place à la municipalité de Saint-Roch en 1855, qui retrouvera son nom primitif en 1957, en raison de fréquentes confusions avec d'autres « Saint-Roch ». Le bureau de poste, ouvert en 1832, était dénommé « Saint-Roch-l'Achigan » à cette époque et a retrouvé la particule de à un moment indéterminé. Saint-Roch-de-l'Achigan doit son nom au seigneur de L'Assomption en 1781, Paul-Roch de Saint-Ours de l'Eschaillon (1747-1814), fils de Pierre-Roch de Saint-Ours (1712-1782). Membre du Conseil exécutif de la province de Québec en 1784, il s'oppose avec vigueur à l'abolition de la tenure seigneuriale en 1787. Il est nommé conseiller législatif en 1791. Vers 1786, Paul-Roch de Saint-Ours fait don du terrain pour l'église bâtie au centre de la seigneurie. La présence de la rivière de l'Achigan – jadis rivière Achigan – qui traverse la municipalité justifie le choix de cet élément spécifique. Les terres de l'endroit, sablonneuses, se sont révélées propices à l'agriculture. Dès 1670, le seigneur fait bâtir un moulin à farine. Une manufacture de tabac ouvrira ses portes en 1884. Au cours des troubles de 1837-1838, les Patriotes furent passablement actifs à cet endroit. Voir : Achigan, Rivière de l'.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012