Retour aux résultats Version imprimable

Marsoui

Origine et signification Au cours des ans, ce lieu a vu son nom orthographié de diverses manières : Marsoui, Marsouis, Marsoin, Marsouins. Marsoui constitue la graphie la plus usitée et a été retenue en 1950, lors de l'érection de la municipalité de village. Elle figure aussi sur des documents cartographiques de Bourguignon d'Anville (1755), de Kitchen (1759), de Taché (1870), etc. Selon une interprétation répandue il s'agirait du mot micmac malseoui, légèrement modifié, ayant pour signification « silex ». Des découvertes archéologiques récentes tendent à confirmer cette hypothèse, de l'argilite silicifiée y ayant été découverte en abondance. Les Amérindiens s'en servaient pour fabriquer des outils et allumer des feux. Cependant, les aînés de l'endroit y reconnaissent une corruption du mot marsouin, nom populaire du béluga ou baleine blanche que l'on rencontrait en grand nombre anciennement comme parfois aujourd'hui sur les bords du Saint-Laurent, à proximité de ces lieux. La chasse aux marsouins était populaire dans ce secteur à la fin du XVIIe siècle. Certains estiment, sans certitude, que la carcasse échouée d'un marsouin sur le rivage municipal aurait suscité cette dénomination, interprétation rapportée par Carmen Roy.

En 1836, une famille Henley de Mont-Louis s'y établit, suivie de quelques autres originaires de l'île de Jersey. On retrouve des habitants permanents dès 1860 en ces lieux situés à l'est de La Martre et à l'ouest de Rivière-à-Claude, à 184 km à l'est de Sainte-Flavie, mais il semble que les premiers Blancs à fouler ce sol aient été les morutiers du seigneur Denis Riverin à la fin du XVIIe siècle. La mission de Sainte-Émélie-de-Marsoui (Sainte-Emmélie, selon Hormisdas Magnan) voit le jour en 1890 et un bureau de poste est ouvert en 1893 sous la dénomination Marsouin, modifiée en Marsoui en 1940. Marsoui, paisible village gaspésien dont l'activité commerciale est axée sur la pêche, a connu une certaine notoriété lors de la Prohibition aux États-Unis, car les contrebandiers poursuivis par la Gendarmerie royale canadienne en avaient fait l'un de leurs refuges favoris, au grand désespoir des Marsois.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1986-02-12

Spécifique Marsoui

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité de village

Région administrative Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Municipalité régionale de comté (MRC) La Haute-Gaspésie

Municipalité Marsoui (Municipalité de village)

Code géographique de la municipalité 04025

Latitude nord     Longitude ouest 49° 13' 00" 66° 04' 00"

Coordonnées décimales -66.06667      49.21667

Carte topographique 1/50 000 22G/01

Carte topographique 1/20 000 22G/01-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012