Retour aux résultats Version imprimable

L'Ancienne-Lorette
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification Parmi les municipalités regroupées pour former la nouvelle ville de Québec le 1er janvier 2002, se trouvait la ville de L'Ancienne-Lorette. Le 1er janvier 2006, celle-ci a été reconstituée. Le texte qui suit est celui qui décrivait cette ville avant le regroupement et il peut contenir des données qui n'ont pas été mises à jour. À une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Québec, sur le territoire de la communauté urbaine, on retrouve la ville de L'Ancienne-Lorette. Sillonnée de rues en pente, elle donne accès à l'aéroport international Jean-Lesage depuis 1993 – situé à Sainte-Foy, dans le quartier Laurentien, anciennement connu comme municipalité de la paroisse de L'Ancienne-Lorette. L'histoire lorettaine remonte aux balbutiements de la colonie alors que le père Pierre Chaumonot (1611-1693), jésuite, bâtit une chapelle pour les Hurons, en 1674, sur l'emplacement du cimetière actuel de la ville. Celui-ci, guéri d'une horrible gale à la tête lors d'un troisième et dernier voyage au sanctuaire de Loreto en Italie, met l'établissement, par reconnaissance, sous le patronage de Notre-Dame de l'Annonciation. Desservie comme mission à compter de 1673, la paroisse de Notre-Dame-de-l'Annonciation sera érigée canoniquement en 1698. D'ailleurs la chapelle, dont les fondations ont été retrouvées à la limite du cimetière il y a quelques années, épousait le modèle de celle de la Sainte Maison de Lorette, pour satisfaire le vœu du père Chaumonot. Lorsque les Hurons quittent Lorette en 1697, nom que le lieu portait depuis ses débuts, à la recherche d'un meilleur territoire pour la chasse et la pêche, l'endroit est identifié sous les noms de Vieille-Lorette, d'Ancienne-Lorette, car ils baptisent le nouvel endroit où ils s'établissent Nouvelle-Lorette, Jeune-Lorette, lequel correspond grosso modo aujourd'hui à Loretteville. La municipalité du village, créée en 1948 sous le nom Notre-Dame-de-Lorette, obtenait le statut de ville en 1967 et recevait le nom L'Ancienne-Lorette, conforme à l'appellation primitive, même si par suite d'une consultation populaire les suggestions de Chaumonot, Chauveau, Champigny, Gaudarville, Du Moulin (vieux moulin des Jésuites) et Notre-Dame-de-Lorette (une municipalité du Lac-Saint-Jean porte ce nom) avaient été avancées. Pour sa part, le bureau de poste est connu sous l'appellation Ancienne-Lorette depuis 1854.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 2006-01-13

Spécifique L'Ancienne-Lorette

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité L'Ancienne-Lorette (Ville)

Code géographique de la municipalité 23057

Longitude ouest     Latitude nord 71° 21' 00" 46° 48' 00"

Coordonnées décimales -71.35, 46.8

Carte topographique 1/50 000 21L/14

Carte topographique 1/20 000 21L/14-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012