Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Siméon

Origine et signification À 37 km au nord-est de La Malbaie et à 18 km de Saint-Fidèle-de-Mont-Murray, sa voisine au sud-ouest, on retrouve la municipalité de Saint-Siméon, en Charlevoix. Établie au carrefour des routes qui relient Québec à Tadoussac et à La Baie, Saint-Siméon est également le lieu d'où l'on peut emprunter le traversier en direction de Rivière-du-Loup, sur la rive sud du Saint-Laurent. Au nord du territoire, une myriade de petits lacs émaillent le paysage dont les plus importants sont les lacs Louis, de la Baie des Rochers, du Port aux Quilles, aux Canards et le Petit lac des Chevaux. La rivière Noire et la montagne des Taillis, au sud, complètent le panorama des principales entités géographiques locales. Détachée en 1869 de Saint-Fidèle-de-Mont-Murray, la paroisse de Saint-Siméon a donné naissance à la municipalité de paroisse homonyme la même année. Cette appellation a également été retenue pour le bureau de poste créé en 1882. Instituée en 1911 par détachement de la municipalité de paroisse homonyme, celle du village devait graduellement préciser sa vocation commerciale et touristique. En 2001, la municipalité du village de Saint-Siméon et la municipalité de la paroisse de Saint-Siméon se regroupaient pour former la nouvelle municipalité de Saint-Siméon. Saint Siméon, évêque de Jérusalem, était le cousin germain du Christ. Il a connu la mort sur la croix, comme son cousin, sous l'empereur Trajan. La municipalité axe son économie sur l'exploitation forestière, aspect qu'exprime éloquemment la présence du centre éducatif forestier des Palissades sur le territoire. Aux nombreuses excursions que l'on peut faire dans les environs s'ajoutent les attraits d'une assez vaste plage, située tout près du quai où se pratique la pêche à l'éperlan.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 2001-06-05

Spécifique Saint-Siméon

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Charlevoix-Est

Municipalité Saint-Siméon (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 15058

Latitude nord     Longitude ouest 47° 50' 00" 69° 53' 00"

Coordonnées décimales -69.88333      47.83333

Carte topographique 1/50 000 21N/13

Carte topographique 1/20 000 21N/13-0101

Anciens noms

  • Saint-Siméon  (Municipalité de paroisse)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 25 avril 2001. En effet, à cette date, la municipalité de la paroisse de Saint-Siméon et la municipalité du village de Saint-Siméon se regroupaient pour constituer la nouvelle municipalité de Saint-Siméon. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de paroisse. À 37 km au nord-est de La Malbaie et à 18 km de Saint-Fidèle-de-Mont-Murray, sa voisine au sud-ouest, on retrouve la municipalité de la paroisse de Saint-Siméon en Charlevoix. Au nord du territoire, une myriade de petits lacs émaillent le paysage dont les plus importants sont les lacs Louis, de la Baie des Rochers, du Port aux Quilles, aux Canards et le Petit lac des Chevaux. La rivière Noire et la montagne des Taillis, au sud, complètent le panorama des principales entités géographiques locales. Détachée en 1869 de Saint-Fidèle-de-Mont-Murray, la paroisse de Saint-Siméon a donné naissance à la municipalité de paroisse homonyme la même année. Cette appellation a également été retenue pour le bureau de poste créé en 1882. Saint Siméon, évêque de Jérusalem, était le cousin germain du Christ. Il a connu la mort sur la croix, comme son cousin, au début du IIe siècle, sous l'empereur Trajan. La municipalité axe son économie sur l'exploitation forestière, aspect qu'exprime éloquemment la présence du centre éducatif forestier des Palissades sur le territoire.

  • Saint-Siméon  (Municipalité de village)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 25 avril 2001. En effet, à cette date, la municipalité du village de Saint-Siméon et la municipalité de la paroisse de Saint-Siméon se regroupaient pour constituer la nouvelle municipalité de Saint-Siméon. Le texte qui suit est celui qui a été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de village. Établi au carrefour des routes qui relient Québec à Tadoussac et à La Baie, le village de Saint-Siméon est également le lieu d'où l'on peut emprunter le traversier en direction de Rivière-du-Loup, sur la rive sud du Saint-Laurent. Instituée en 1911 par détachement de la municipalité de paroisse homonyme, celle du village devait graduellement préciser sa vocation commerciale et touristique. Aux nombreuses excursions que l'on peut faire dans les environs s'ajoutent les attraits d'une assez vaste plage, située tout près du quai où se pratique la pêche à l'éperlan.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012