Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Alban

Origine et signification Le paysage albanois est pailleté de nombreuses fermes laitières et la présence de plusieurs lacs, dont les lacs Long, Caribou, Noir, à la Truite, à l'Anguille, constitue un attrait non négligeable pour les amateurs de pêche. La municipalité de Saint-Alban occupe, sur la rive nord du Saint-Laurent, dans la région de Portneuf, un espace situé juste au nord de Saint-Marc-des-Carrières, près de Saint-Casimir, au sud, sur lequel coule la rivière Sainte-Anne. Les grottes et les abris-sous-roche de Saint-Alban ont une certaine célébrité auprès des spéléologues. Le site compte également un beau canyon. L'endroit tire son nom de la paroisse fondée en 1856 et érigée canoniquement en 1860, date à laquelle on créait la municipalité de paroisse, suivie de celle du bureau de poste en 1857. Détaché de Saint-Joseph-de-Deschambault, le territoire de Saint-Alban est identifié comme Saint-Alban-d'Alton dans le texte d'érection civile de la paroisse qui figure à la Gazette officielle. Alton représente le canton proclamé en 1841 dans lequel Saint-Alban se situe et qui prolonge la seigneurie Deschambault vers l'intérieur des terres; il évoque une ville du comté de Southampton, en Angleterre. Saint Alban est un martyr du IIIe siècle, le premier en Grande-Bretagne, dont la fête est célébrée le 22 juin par les catholiques et le 17 juin par les anglicans. Personnalité très en vue de Verulamium (Grande-Bretagne), St. Albans aujourd'hui, il a été décapité pour avoir sauvé un prêtre de la persécution. Sur les lieux de son martyre, à une date imprécise, dans le Hertfordshire, une église, puis un monastère ont été élevés. Les premiers colons commencent à défricher le territoire vers 1830, en provenance de Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette, de Deschambault, de Grondines et de Sainte-Anne-de-la-Pérade. La construction d'un moulin en 1851 marquera les débuts du développement de l'endroit. En janvier 1918, une petite partie du territoire était détachée de la municipalité de paroisse pour former celle du village de Saint-Alban, étendues à nouveau réunies, en 1991, pour donner naissance à l'actuelle municipalité de Saint-Alban. De nos jours, Saint-Alban présente une vocation économique axée sur la culture de la terre et l'exploitation de la forêt.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1992-04-24

Spécifique Saint-Alban

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Portneuf

Municipalité Saint-Alban (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 34097

Latitude nord     Longitude ouest 46° 43' 00" 72° 05' 00"

Coordonnées décimales -72.08334      46.71667

Carte topographique 1/50 000 31I/09

Carte topographique 1/20 000 31I/09-0202

Anciens noms

  • Saint-Alban  (Municipalité de paroisse)

  • Saint-Alban  (Municipalité de village)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012