Retour aux résultats Version imprimable

Yamachiche
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Cette municipalité de la région de Maskinongé a été implantée non loin du lac Saint-Pierre, sur les rives de la Petite rivière Yamachiche, à une dizaine de kilomètres au nord-est de Louiseville. Les premiers colons, les trois frères Gélinas, s'installent en ces lieux en 1703 et, en 1723, on y dénombre une centaine d'âmes. Par la suite, habité par des Acadiens venant des États américains, plus particulièrement du Massachusetts, entre 1765 et 1790, le territoire compte déjà 636 habitants en 1766. La construction de quelques moulins et la culture de la terre assurent la subsistance de la population. La paroisse de Sainte-Anne-d'Yamachiche, véritablement établie en 1758, sera érigée civilement en 1722 à titre de paroisse de Sainte-Anne. Érigée canoniquement en 1832, la paroisse ne reprendra son nom Sainte-Anne-d'Yamachiche qu'en 1852. Une chapelle avait été bâtie aussi tôt que 1711. La municipalité d'Yamachiche, créée en 1845, est abolie en 1847 et sera remplacée, en 1855, par la municipalité de la paroisse de Sainte-Anne-d'Yamachiche. Détachée de cette dernière en 1887, la municipalité du village d'Yamachiche fusionne en 1987 à la municipalité mère pour former l'actuelle Yamachiche. Cette appellation Yamachiche, qui figure dans le recensement de 1706, attribuée au bureau de poste en 1831, a d'abord identifié la rivière dont le lit se révèle argileux. En conséquence, ce nom, qu'on a traditionnellement tiré des mots amérindiens (cris, peut-être?) iyamitaw, beaucoup, et achichki, boue, vase, aurait pour sens général « rivière vaseuse », et refléterait une caractéristique du cours d'eau. En abénaquis, l'endroit est identifé comme Namasis, petit poisson et Obamasis, petit poisson blanc. On en retrouve la première attestation dans l'acte de concession du fief de Grosbois ou Machiche en 1653 à Pierre Boucher de Grosbois, gouverneur de Trois-Rivières. Comme l'illustre bien cette forme, le toponyme a connu de multiples orthographes : Machiche, Ouabmachiche, Yabamachiche, Hyamachiche, Yamachiste, Amachis, à Machis, à Mashis, Machis, Augmachiche, Ouamachiche, Yabmachiche, etc., qui ont surtout affecté le nom de la rivière, celui de la paroisse et de la municipalité demeurant plus stables! Jadis lieu de pèlerinage très fréquenté, l'endroit constitue la patrie du poète yamachichois Nérée Beauchemin (1850-1931) et du romancier Antoine Gérin-Lajoie (1824-1882), auteur célèbre de Jean-Rivard (1862-1864).

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1988-03-09

Spécifique Yamachiche

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Maskinongé

Municipalité Yamachiche (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 51020

Longitude ouest     Latitude nord 72° 50' 00" 46° 16' 00"

Coordonnées décimales -72.83334, 46.26667

Carte topographique 1/50 000 31I/07

Carte topographique 1/20 000 31I/07-0101

Anciens noms

  • Sainte-Anne-d'Yamachiche  (Municipalité de paroisse)

  • Yamachiche  (Municipalité de village)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012