Retour aux résultats Version imprimable







Côte de la Montagne


Origine et signification La côte de la Montagne fut la première côte ouverte à Québec. On commença sa construction dès 1608. Le coude qui va de l'escalier du Casse-Cou au bas de la côte fut réalisé en 1623. Jusque-là la côte descendait tout droit à la Basse-Ville par un sentier escarpé qui ne servait qu'aux piétons. L'historien Charles-Honoré Laverdière écrit que la côte de la Montagne a emprunté son nom de Noël Jérémie, sieur de la Montagne, qui résidait sur son parcours. On a aussi mentionné que ce nom évoquait la mémoire de Jacob Mountain (1749-1825), nommé évêque anglican du nouveau diocèse de Québec. Ces hypothèses ne sont plus retenues. Des auteurs prétendent que Champlain et les premiers habitants de Québec considéraient la Haute-Ville comme une montagne. N'était-il pas naturel pour eux de désigner le sentier, la rue ou la côte qui y conduisait sous le nom « Côte de la Montagne ».

Source :
POIRIER, Jean, Noms de rues de Québec au XVIIe siècle. Origine et histoire, Québec, Commission de toponymie, 2000, p. 20-21, (Dossier toponymique, 27).

Date d'officialisation 1987-06-25

Spécifique Montagne

Générique (avec ou sans particules de liaison) Côte de la

Type d'entité Côte

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Québec (Ville)

Code géographique de la municipalité 23027

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, côte de la Montagne

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Côte de la Montagne

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012