Retour aux résultats Version imprimable

Petite-Rivière-Saint-François

Origine et signification C'est à la rivière qui sillonne ce territoire qu'a d'abord été attribué le nom de Petite Rivière, relevé sur la carte de Jean Bourdon (vers 1641) et sur celle de Nicolas Bellin (1761), lequel a par la suite été transféré au village érigé en 1845 dans la région de Charlevoix. À l'origine, il s'agissait de Saint-François-Xavier-de-la-Petite-Rivière, devenu depuis sous la poussée de l'usage Petite-Rivière-Saint-François en 1986, appellation qui reprend celle du bureau de poste de l'endroit créé avant 1856. La dénomination courante transforme souvent cette appellation, par souci de brièveté, en Petite-Rivière, nom qu'elle portait déjà au XVIIe siècle. C'est Champlain qui, dès le mois de juin 1603, avait reconnu cette petite rivière, à l'origine du nom de Petite Rivière : « Le jeudi suivant, nous partîmes [de l'île au Lièvre], et vînmes mouiller l'ancre à une anse dangereuse du côté Nord, où il y a quelques prairies et une petite rivière où les Sauvages caban(n)ent quelquefois ». L'édition Laverdière (1870) précise, en note, que « La Petite-Rivière a toujours gardé son nom depuis ». Au fil des ans, les lieux ont été identifiés de multiples manières : Cap-Raide; Rivière-du-Sot; Anse-aux-Pommiers; l'Abattis (1695); l'Abatis (1755); Vieille-Rivière; Ruisseau-à-la-Nasse; Cap-Maillard; François-Xavier; Côte-de-Saint-François-Xavier; Saint-François-Xavier-de-la-Petite-Rivière-Saint-François, ces dernières dénominations prenant vraisemblablement leur source dans le nom de la paroisse érigée officiellement en 1734, Saint-François-Xavier, douze ans après son érection civile. Dans un procès-verbal de Collet (1721), il est signalé que le missionnaire dessert la paroisse « de St-François Xavier scituée au lieu dit la petite rivière ». À noter qu'un arrêté du Conseil d'État du Roi (1722) mentionne « La Petite-Rivière, paroisse de Saint-François-Xavier ». Le patronage de saint François Xavier (1506-1552), évangélisateur du Japon, canonisé dès 1622, s'explique par la popularité de ce personnage dans les missions de l'époque et doit être attribuable à l'influence des Jésuites. La localité s'étire sur 6 km, épousant les contours de la montagne au pied de laquelle elle se situe. Bornée au nord par la municipalité de la paroisse de Baie-Saint-Paul, Petite-Rivière-Saint-François se présente sous la forme d'une bande de terre coincée entre le Saint-Laurent et le massif laurentien, à environ 75 km au nord-est de Québec. Le relief très accidenté recèle un potentiel exceptionnel pour le ski alpin et déjà la station de ski qui s'y développe s'est donnée des objectifs d'envergure internationale. La pêche s'y pratiquait largement et constituait la nourriture principale de ces gens pratiquement isolés jusqu'à l'arrivée du chemin de fer en 1914. Saint-François-Xavier-de-la-Petite-Rivière est une variante du nom officiel.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1986-06-12

Spécifique Petite-Rivière-Saint-François

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Charlevoix

Municipalité Petite-Rivière-Saint-François (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 16005

Latitude nord     Longitude ouest 47° 18' 00" 70° 34' 00"

Coordonnées décimales -70.56667      47.3

Carte topographique 1/50 000 21M/07

Carte topographique 1/20 000 21M/07-0102

Ancien nom

  • Saint-François-Xavier-de-la-Petite-Rivière  (Municipalité de paroisse)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012