Retour aux résultats Version imprimable

Château-Richer
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification L'un des premiers endroits habités de la Nouvelle-France est Château-Richer, sur la Côte-de-Beaupré, près de Québec. L'origine dénominative de cette municipalité, érigée d'abord en 1845 et connue dès le XVIIe siècle sous son nom actuel – en 1641, on relève Chasteau Richer/Riché –, demeure confuse. Par ailleurs, a succédé en 1855 à la municipalité primitive celle de La Visitation-de-Notre-Dame, appellation tirée du nom de la paroisse érigée canoniquement en 1678, mais que l'on a toujours désignée dans l'usage sous la dénomination de municipalité de la paroisse de Château-Richer, jusqu'à l'obtention de son statut de ville en 1968. D'autre part, le bureau de poste ouvert en 1832 portait le nom Château-Richer. On a d'abord argué qu'un Français ou un Amérindien répondant au nom de Richer se serait installé à demeure dans le tronc d'un gros arbre et se serait plu à gratifier son modeste logis du nom de château. Jean Richer, interprète chez les Amérindiens, est le seul personnage qui se cacherait derrière le patronyme Richer et qui serait présent en Nouvelle-France, à l'ouest de la rivière des Outaouais. Selon une autre explication, un certain Nestor Richer, cordonnier, aurait érigé une hutte à l'endroit où se trouve le presbytère aujourd'hui; par dérision, ses concitoyens auraient baptisé son réduit Château Richer. Ces tentatives d'explications sont fantaisistes. On a aussi cru plausible la solution qui avance qu'il s'agirait d'un prieuré en France qui aurait été connu sous le nom Château-Richer. Ce toponyme aurait été relevé dans la correspondance de François de Laval (1623-1708) : « On lit dans une lettre inédite de Mgr de Laval à M. Dudouyt, en date du 6 novembre 1683 : " Puisque la Providence a voulu lui inspirer (à M. Poitevin, curé de Saint-Josse, et grand vicaire de Mgr de Laval en France) de vous résigner son prieuré de Château-Richer, nous avons sujet de l'en bénir.." » Une nouvelle lecture de ces documents nous montre qu'il s'agit du nom « Château-Portien », qui est mentionné dans une lettre du 6 novembre1683. La carte de Jean Bourdon (1641) constitue la source la plus ancienne de la mention du toponyme Chateau Richer soit, 18 ans avant l'arrivée du prélat à Québec, en 1659. À l'origine, le nom Chateau Richer avait un sens très restreint, car il ne désignait que le cap ou promontoire sur lequel s'élève l'église actuelle.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
Therrien, Armand. La légende du nom Château-Richer, La coste des Beaux Prés, volume 10, no 1 septembre 2004, p. 4-5.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Château-Richer

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) La Côte-de-Beaupré

Municipalité Château-Richer (Ville)

Code géographique de la municipalité 21035

Longitude ouest     Latitude nord 71° 01' 00" 46° 58' 00"

Coordonnées décimales -71.01666, 46.96667

Carte topographique 1/50 000 21L/14

Carte topographique 1/20 000 21L/14-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012