Retour aux résultats Version imprimable

N’est plus le nom officiel de ce lieu. Celui-ci s’appelle maintenant Cap-Chat  - Nom officiel

Origine et signification Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 15 mars 2000. En effet, à cette date, la municipalité de Capucins et la ville de Cap-Chat se regroupaient pour constituer la nouvelle ville de Cap-Chat. L'appellation « Capucins » a toutefois été préservée et elle identifie maintenant un village correspondant au noyau habité de l'ancienne municipalité du même nom. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de Capucins. Localité agricole dont nombre d'habitants pratiquent la pêche et située à quelque 14 km à l'est des Méchins en Gaspésie, la municipalité de Capucins, créée en 1915, doit son nom à la rivière des Grands Capucins et au ruisseau des Petits Capucins. Ces appellations évoquent l'existence, à l'origine, de deux rochers présentant l'allure de moines revêtus de leur bure. Vers 1930, il n'en subsistait qu'un, l'autre ayant été victime de l'érosion. L'amas rocheux survivant, situé à l'embouchure de la rivière des Grands Capucins, a été détruit par un entrepreneur qui l'a utilisé comme matériau de remplissage! L'appellation « Capucin » figure sur la carte de Bouchette de 1815, sous la forme « Little Capucins », ainsi que dans un texte des registres de l'état civil remontant à 1837 où il est question de « pêche au Capucin ». Un document du cartographe Russell signale, en 1861, la « rivière Petit-Capucin » et celle de « Grand-Capucin ». Peut-être faut-il voir, en ces appellations, la transformation de « Grand rocher des Capucins » et de « Petit rocher des Capucins » en « Grands-Capucins » et « Petits-Capucins ». Or Bellin, dans un texte de 1754, lève peut-être un peu le voile sur le motif d'attribution de ce nom : « Entre Matane et le Cap-Chat à cinq lieues de ce Cap, il y a au bord de la Côte deux tapions blancs (Les marins appellent Tapions, des Elévations ou Buttes de terres isolées, plus ou moins hautes et qui se distinguent aisément sur la Côte) à une lieue l'une de l'autre, ce qui fait une connaissance sure, quoi qu'ils ne soient pas bien grandes; quelques navigateurs nomment cet endroit le Capucin. » Sur le plan religieux, la paroisse de Saint-Paul-des-Capucins était fondée vers 1875. De la Première Guerre mondiale à 1953, Capucins était connue sous l'appellation à rallonges « Municipalité de la Partie Ouest du Canton de Romieu ». Voir : Romieu (canton).

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date de désofficialisation 2000-03-29

Spécifique Capucins

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Municipalité régionale de comté (MRC) La Haute-Gaspésie

Municipalité Cap-Chat (Ville)

Code géographique de la municipalité 04047

Ancien nom

  • Capucins  (Municipalité)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 15 mars 2000. En effet, à cette date, la municipalité de Capucins et la ville de Cap-Chat se regroupaient pour constituer la nouvelle ville de Cap-Chat. L'appellation « Capucins » a toutefois été préservée et elle identifie maintenant un village correspondant au noyau habité de l'ancienne municipalité du même nom. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de Capucins. Localité agricole dont nombre d'habitants pratiquent la pêche et située à quelque 14 km à l'est des Méchins en Gaspésie, la municipalité de Capucins, créée en 1915, doit son nom à la rivière des Grands Capucins et au ruisseau des Petits Capucins. Ces appellations évoquent l'existence, à l'origine, de deux rochers présentant l'allure de moines revêtus de leur bure. Vers 1930, il n'en subsistait qu'un, l'autre ayant été victime de l'érosion. L'amas rocheux survivant, situé à l'embouchure de la rivière des Grands Capucins, a été détruit par un entrepreneur qui l'a utilisé comme matériau de remplissage! L'appellation « Capucin » figure sur la carte de Bouchette de 1815, sous la forme « Little Capucins », ainsi que dans un texte des registres de l'état civil remontant à 1837 où il est question de « pêche au Capucin ». Un document du cartographe Russell signale, en 1861, la « rivière Petit-Capucin » et celle de « Grand-Capucin ». Peut-être faut-il voir, en ces appellations, la transformation de « Grand rocher des Capucins » et de « Petit rocher des Capucins » en « Grands-Capucins » et « Petits-Capucins ». Or Bellin, dans un texte de 1754, lève peut-être un peu le voile sur le motif d'attribution de ce nom : « Entre Matane et le Cap-Chat à cinq lieues de ce Cap, il y a au bord de la Côte deux tapions blancs (Les marins appellent Tapions, des Elévations ou Buttes de terres isolées, plus ou moins hautes et qui se distinguent aisément sur la Côte) à une lieue l'une de l'autre, ce qui fait une connaissance sure, quoi qu'ils ne soient pas bien grandes; quelques navigateurs nomment cet endroit le Capucin. » Sur le plan religieux, la paroisse de Saint-Paul-des-Capucins était fondée vers 1875. De la Première Guerre mondiale à 1953, Capucins était connue sous l'appellation à rallonges « Municipalité de la Partie Ouest du Canton de Romieu ». Voir : Romieu (canton).

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012